Articles

Les entreprises doivent anticiper un système de management plus conscient si elles veulent éviter une future décision gouvernementale leur imposant des restrictions et des diminutions de ressources.

Dans le monde entrepreneurial, les grandes sociétés s’adapteront mais la survie sera plus difficile, voire fatale, pour les petites marques qui n’auront pas su précéder l’inévitable mouvement de la mode circulaire.

Le secteur de la mode, représentant à lui seul pas moins de 6,7% des émissions planétaires de gaz à effet de serre, doit apprendre à se réorganiser afin de répondre aux problématiques écologiques mondiales.

Les 3 principales difficultés rencontrées :

• L’impact auprès des salariés : l’analyse de l’impact humain est une étape primordiale de toute transformation en entreprise. Le coût et la durée de cet audit constituent les premiers freins à la mise en place d’une politique de transformation.
• L’organisation logistique interne : certaines entreprises peuvent se trouver confrontées à un manque de souplesse, les rouages de leur mécanisme ne leur permettant pas d’opérer des changements rapides et immédiats. Cet aspect s’avère d’autant plus problématique lorsque leur éventail de matières et de fournisseurs est large.
• La transmission en interne et en externe de nouvelles valeurs : l’intégration de nouvelles valeurs de marques responsables peut s’avérer être une difficulté pour les entreprises dont l’histoire et l’héritage sont déjà très ancrés. Toute société qui véhicule un nouveau message prend le risque de se dénaturer et de voir apparaitre la déloyauté de ses consommateurs et de ses employés.

Les avantages pour l’entreprise :

Si les exigences sont bien appréhendées, les possibilités de croissance, grâce à la mise en place d’une politique de développement durable, peuvent être conséquentes et toucher différents niveaux.

• La fidélisation des salariés : les salariés étant les vrais ambassadeurs de l’entreprise, il est important de prendre en compte leur point de vue. Leur engagement autour de ces nouvelles valeurs, ainsi que le déploiement d’une politique de santé au travail, optimiseront leur efficacité.
• La pérennisation de l’entreprise : en mettant en pratique une stratégie durable, la marque augmentera sa chance de survie face aux futurs bouleversements. De plus, sur du long terme, le remplacement des coûts énergétiques classiques, par des solutions innovantes, permettront d’abaisser les couts de production. Nous pouvons également citer, comme autre exemple, la réduction des emballages qui octroie, pour sa part, la réalisation d’économies immédiates.
• La fidélisation des clients : Le consommateur se sent de plus en plus concerné par les questions liées au développement durable. Les statistiques du rapport Pulse of the Fashion Industry de 2019 indique que « plus de 50% des consommateurs prévoient de changer de marque à l’avenir si une autre marque se montre plus respectueuse de l’environnement et de la société que leur marque préférée. » Le changement vers la durabilité permettra de répondre au besoin de transparence de ces acheteurs.

Les premières démarches à effectuer :

Les interrogations liées aux objectifs de l’entreprise marqueront le point de départ de son analyse interne. La motivation réelle de ce changement, qui marquera sa réussite ou son échec, devra-t-être inscrite dans les décisions quotidiennes. Un premier pas pourra se faire par le biais d’une enquête au sein de votre société, permettant d’identifier les 3 sujets les plus importants pour vos employés en tant que marque responsable.
Une fois ces axes d’amélioration définis, la création d’un plan d’actions mettra en avant les changements les plus rapides à effectuer.

Notre conseil :

Il nous parait important d’insister sur le fait que la raison et la définition des choix de cette transformation doivent être de réels axes de réflexion au sein de l’équipe. La sincérité du message permettra d’accroitre à la fois l’adhésion et la crédibilité de la société. Cette transformation, si elle est réalisée par étape et consciencieusement, permettra d’engendrer un futur pérenne.

Nous avons le pouvoir de concilier l’activité humaine et les lois de la nature et de mener une existence plus heureuse grâce à cette réconciliation. Dans cette démarche, notre patrimoine culturel et spirituel peut venir en aide à nos intérêts économiques et à nos impératifs de survie.

Gro Harlem Brundtland

Texte par: Adjoa Tudor

Experte en marketing responsable, spécialisée dans la transformation stratégique des entreprises de mode.

Follow by Email
FACEBOOK
FACEBOOK
LinkedIn
Instagram